LE HIIT (High Intensity Interval Training) : le meilleur moyen de perdre du poids ?

Share on Pinterest
There are no images.
Partagez avec vos amis !










Submit

Le HIIT est un entraînement fractionné de haute intensité. Une séance est composée de très courtes périodes d’effort intense alternées de périodes de récupération. Par exemple en course à pied, vous faites un échauffement tranquille de 10 min puis vous allez faire 10 fois 30 sec de sprint / 15 sec de repos, et finir à nouveau par 10 min de jogging tranquille. Cette approche peut s’appliquer à tous les sports cardio (running, vélo…) ou même à la musculation.

Les grandes variations d’intensité cardiaque et de vitesse vont permettre de puiser plus rapidement dans les réserves de graisses comme l’ont montré plusieurs études, en plus d’améliorer les performances sportives plus rapidement.

Voici un graphique très bien fait qui résume les différentes méthodes de HIIT (cliquez sur l’image pour le voir en entier)

HIIT

Et vous, comment faites-vous du sport ?

Share on Pinterest
There are no images.
Partagez avec vos amis !










Submit

8 Commentaires

  1. Bonjour Benjamin et merci pour tout ces conseils très intéressants,
    Pour le HIIT, qui se rapproche me semble-t-il de certaines phases d’entrainement de course à pied (en vu du marathon entre autre), il est raisonnable de faire très attention.
    Mieux vaut avoir déjà un entrainement, l’accord du médecin et/ou moins de 45 ans car un effort intense sans précautions préalables peut s’avérer dangereux.
    Qu’en penses tu?
    Sophie

    1. Bien entendu que plus l’on pars de zéro et plus on a un âge avancé, plus il faut démarrer doucement. Mais ce modèle peut être suivi dans son principe en adaptant l’intensité. Par exemple pour la course à pieds, débuter par une alternance course lente-marche avant de passer à une alternance course rapide-course lente.

  2. Bonsoir

    J’ai découvert votre blog via… Youtube, en recherchant des infos sur l’alimentation et la nutrition (je me passionne pour tout ce qui touche à la santé)

    Pour ma part, bien que sportif depuis mon enfance (animateur dans un club de boxe américaine, que je pratique depuis 12 ans, karaté, stretching…) j’avais tendance à prendre un peu de poids. En 2010 j’ai décidé de revoir mon alimentation mais également de mettre en oeuvre une méthode d’entraînement ± proche du HIIT, et très inspirée des méthodes du célèbre site américain bodyrock.tv.

    Je passe sur l’alimentation (j’applique pour ma part un mix entre chrononutrition et régime paléolithique, deux méthodes que je n’utilise pas strictement… Le tout avec élimination totale des aliments dits industriels : huile de palme, aspartame, etc. Je cuisine 100% maison !)

    Au niveau de ma pratique journalière, je procède à un entraînement matinal composé comme suit :
    – échauffement de 5 mn environ (plus du déblocage articulaire de l’ensemble du corps, tel qu’il est pratiqué généralement dans les arts martiaux traditionnels)
    – 4 exercices enchaînés, à raison de 50 secondes d’effort intense, et 10 secondes de repos. Le tout sur 3 rounds (soit exactement 12 mn d’effort)
    – quelques étirements (5 mn environ) pour la baisse de régime en douceur

    Soit une séance matinale d’environ 20mn.

    Au niveau des exercices, ils se font exclusivement avec le poids de corps, sans aucun appareillage. Ils allient principalement gainage et/ou pliométrie, et peuvent être constitués de plusieurs mouvements complexes enchaînés.

    Le résultat ? Entre mai 2010 et mai 2012, je faisais 3 séances par semaine. Et avec une alimentation moyennement contrôlée, j’ai perdu durablement 8 kg. Entre mai 2012 et août 2012, je suis passé à un régime un peu plus strict, et surtout à 5 séances par semaine. 5 kg supplémentaires perdus ! Depuis, je me maintiens sans aucun soucis 🙂

    Illustration en image du avant/après : http://www.koolkat.free.fr/ref/laveur/avant-apres.jpg

    Il n’y a strictement aucun doute quant à l’efficacité de l’interval training, quelle qu’en soit la forme exacte (ratio temps de repos / temps de travail) ; j’ai testé plusieurs formes (enchaîner les exercices sans aucun repos par exemple, ou remplacer les durées par des nombres de répétitions), plusieurs longueurs chronométriques, allant jusqu’à des séances très intenses de 40mn ! Au fil du temps, le corps s’habitue à l’effort et tout devient « presque » facile 😉

    Je suis aujourd’hui capable d’aligner +150 pompes complètes (mains largeur des épaules, touche du nez au sol à chaque répétition) en une série, ou de tenir plusieurs minutes en position de gainage, ou d’enchaîner une centaine de fentes avant complètes.

    Le fait est que cela fonctionne ! Et surtout, cela permet de ne pas y passer des heures, ce qui dans nos vies modernes, est un luxe dont on peut rarement se priver !

  3. merci beaucoup pour vos excellents conseils
    j’aimerais savoir si je fais ces exercices HIIT il faut absolument ne pas faire de sport le jour suivant? pour que ce soit efficace ou si je peux faire un autre sport par exemple le « vélo promenade »
    et perso je fais 30sec exercice fortsuivi de 2min tranquil et ceci pendant une demi heure…est-ce aussi bon? j’ai 55 ans mais j’ai l’habitude de l’exercice physique

    merci de votre réponse

  4. Hello Benjamin!

    Vraiment bien tes articles. Je suis beaucoup plus passionné dans l’entraînement, et je dois dire que j’en apprends à chaque fois côté nutrition avec toi.

    Qu’est-ce que tu fais ces temps-cis en terme d’entraînements par intervalles?

    Au plaisir,
    Maxence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *