La Spiruline : un réel intérêt ?

Share on Pinterest
Partagez avec vos amis !










Submit

spiruline

La spiruline fait partie de la famille des micro-algues bleues, vieille de 3 milliards d’années et une des bases du plancton.

Historiquement, elle était déjà consommée par les Aztèques mais connait un véritable engouement depuis quelques années en tant qu’aliment santé, parée de toutes les vertues. Alors, info ou intox ? Prenons point par point :

  • Riche en protéines : elle contient effectivement de 55 à 70% de protéines de bonne qualité. Mais il faudrait en prendre de très grande quantité pour avoir un réel intérêt car dans 2 comprimés, vous n’en aurez que 0,5g…
  • Très riche en bêta-carotènes : précurseurs de la vitamine A et antioxydants très intéressants. Mais on peut avoir des apports suffisants avec une alimentation riche en végétaux, notamment en légumes oranges et rouges.
  • Riche en oméga-6 : acides gras dont il ne faut pas abuser et que 80% des gens consomment déjà en excès. Donc sans intérêt.
  • Très bonne source de fer : de 3 à 8 mg pour 5 g. Mais d’une part il ne faudrait pas dépasser 8 mg / jour pour les hommes et 16mg / jour pour les femmes avant la ménopause, et d’autre part, à part certaines femmes anémiées et certains végétaliens, vous avez peu de chance d’en manquer, alors que le fer aura une action pro-oxydante en trop grande quantité.

Conclusion : la spiruline a une valeur nutritive au 100g très intéressante, mais quelques grammes n’ont pas un grand intérêt et il faut éviter d’en prendre trop pour éviter un excès de fer. Surtout, tous les composés intéressants sont largement apportés par une alimentation saine comme celle que j’enseigne dans le programme Naturacoach. A la rigueur, elle peut être conseillée pour les femmes anémiées en cure de quelques semaines. Pour les autres, il y a d’autres compléments plus utiles et prioritaires à prendre au quotidien.

Share on Pinterest
Partagez avec vos amis !










Submit

19 Commentaires

  1. Bonjour Benjamin (et à tes lecteurs).
    Intéressant article.
    Je suis d’accord avec toi pour tous les points que tu cites & expliques bien.
    En revanche, j’ajouterai juste une précision : en naturopathie, on utilise cette petite algue pour des « coups de pouce » en nutrition (des nutriments cités précédemment), notamment pour les végétaliens et/ou végétariens. Mais, encore une fois, comme tu le dis : ils sont présents en faible quantité, on recommande donc de prendre un peu plus de 2 cachets / jour.

    Puis, à cela s’ajoute une autre utilisation de la spiruline : on l’utilise & la conseille lors de travail sur la flore intestinale (constipation, flore en mauvais état & autres), en COMPLEMENT d’autres axes (à déterminer en fonction du client).

    Voilà 🙂

  2. Tous les points évoqués sont très justes, mais c’est oublier d’autres vertus de la petite algue, notamment en matière d’immunité et pour les personnes âgées (voir l’article de « Nature » à ce sujet). Pour la vitamine A, il faut par ailleurs avoir à l’esprit que 30 à 45% des adultes français en manqueraient d’après l’étude Val de Marne (cf. http://spirulinea.com/vitamines/spiruline-source-vitamine-a). Il est évident qu’il possible de l’obtenir autrement mais en pratique, ce n’est pas ce qui se passe. J’ai pu remarquer, en tant que producteur de spiruline, que beaucoup de personnes se sentaient vraiment significativement mieux en adaptant leur alimentation très modestement en consommant un petit smoothie à la spiruline et aux fruits tous les jours. C’est un premier pas et en soi une révolution en termes de nutrition pour beaucoup de gens.

    1. Mon point est surtout de dire que beaucoup de personnes qui en prennent ont une alimentation qui peut être largement améliorée avant toute chose, et qu’ensuite il y a quelques compléments de base à prendre en priorité, comme la vitamine D.
      Après, une complémentation doit aussi être personnalisée et la spiruline peut avoir une place pour certains.

  3. OK bien compris. Après les priorités individuelles rentrent en jeu. On pourrait très facilement dire que la vitamine D peut être obtenue en sortant un peu plus en journée alors que ces fameux légumes oranges et rouges ne sont pas forcément accessibles au quotidien au salarié typique ne mangeant pas à domicilie.
    D’ailleurs dans une optique axée sur l’amélioration de pratiques de vie que nous semblons partager, la spiruline a la particularité sympathique d’être avant tout un aliment. Je vends évidemment des gélules et des comprimés parce qu’il y a aussi une attente de ce côté là mais la vraie beauté de la spiruline est de pouvoir être intégrée facilement dans un smoothie matinal agrémenté d’autres aliments riches en nutriments ou encore en fibres.

  4. La spiruline n’est pas une panacée, en revanche elle peut completer les désordres de l’alimentation moderne. Elle peut être très intéressante lorsque l’on voit les valeurs nutritives appauvries des fruits et légumes de la grande distribution.

  5. Ha oui, je suis entièrement d’accord avec le fait que beaucoup de gens achètent des compléments alimentaires (ou tisanes ou autres) dans le but de régler certains problèmes… sans modifier leurs habitudes alimentaires !
    Et, ça ne sert pas à grand chose…

    Une tisane « circulatoire » ne réglera pas en un tour de magie des problèmes de jambes lourdes.

    Mais bon.

  6. Perso, j’ai très mal réagi à la spiruline : palpitations, malaises, …

    En fait, j’avais un très bon taux de fer et plus de fer était toxique…

    Je suis convaincue qu’il faut faire un bilan sanguin poussé afin de savoir ce qu’il faut supplémenter et garder en mémoire que les oligoéléments minéraux sont très oxydants (comme la rouille sur un portail de fer) et en avoir trop dans le corps est une bêtise.

    Moralité, prendre des compléments alimentaires peut être dangereux et en plus ça coûte cher, bcp plus cher que des légumes et fruits de saison et bio si possible…

    1. Trouvez un seul médecin pour dire que le fer alimentaire peut être toxique. Moi, je n »ai pas pu.
      En revanche, j’en ai trouvé pour me dire que les bilans sanguins devaient être fortement poussés pour déceler les micro-carences, qu’il était plus important de savoir ce qui était à l’intérieur des cellules plutôt qu’autour (ils ne me l’ont pas dit en ces termes ..), que le fer alimentaire en excès était naturellement rejeté par le corps,que pour tracer l’assimilation du fer il fallait utlliser des analyses qui sont proscrites maintenant sur les humains (radiactivité).
      L’assimilation du fer par voix médicamenteuse n’est même plus testée sur l’humain ! et on peut avoir des doutes de leur utilité si on ne constate pas de progrès et qu’on note une coloration des selles.

      1. C est 5 g Max par jour (+\-1 cuillère à soupe) …. Le surplus n est pas assimilable et est rejeté par les voies naturelles du corps. Si tu te prends 15 g par jours au lieu de 5 (indiqué) t es nausées sont peut-être la cause d un léger excès ….

  7. Bonjour,
    La spiruline est également très intéressante comme aliment « coupe-faim » compte tenu de son taux exceptionnel en protéine.
    Une cuillère à café avant un repas permet de calmer naturellement l’appétit tout en donnant au corps des éléments essentiels : protéines, fer, vitamines B12 et bétacarotène (provitamine A).
    Merci pour cet article!
    Nicolas

  8. A noter que si l’on prend de la spiruline, il est plus judicieux de la prendre non compressée et/ou pulvérisée ainsi que séchée naturellement (sans lumière ou chaleur directe) car cela altère une partie des composés intéressants.

    Enfin « il paraît » mais peut être que tu pourras le confirmer, que la chlorophylle ainsi que les pigments contenus dans la spiruline peuvent aider à évacuer les métaux lourds présents dans l’organisme, d’où les réactions de mal être ressenties par certaines personnes au début d’une cure.

  9. Je suis pas d’accord sur tout, vous devriez mieux vous renseigner:
    Pour ce qui est du carotene, beaucoup de personnes sont carencés et le ANC ne sont pas optimaux, la spiruline en contient différente source.C’est sur une alimentation équilibre comble les carences :mais à ce moment la l’argument est valable pour tous les nutriments et tout les produits…
    Et entre nous pour faire des analyses régulièrement j’ai encore jamais vu de personne non carence sur aucun des vitamines et mineraux..
    Concernant le fer, renseignez-vous seul celui de la viande est oxydant et comporte des risques..
    De plus la spiruline comporte encore bien d’autre vitamines, minéraux et nutriments important pour la santé, et je vous assure , 5g par jour en apporte déjà beaucoup sur certains et c’est vraiment utile pour beaucoup de personnes, encore faut il une bonne spiruline et pas une spiruline sèché à haute température.
    Cordialement

  10. Les fruits et légumes manquent de plus en plus de vitamines : est ce dû aux techniques agricoles modernes, à l’appauvrissement des sols .. aux contraintes imposées par le transport (récolte prématurée, chaine de froid ..)? Si on a les moyens de se fournir en produits biologiques, on échappe à l’ingestion de produits chimiques néfastes (engrais, insecticides ou produits utilisés pour une maturation optimale en temps voulu, conservateurs et autres, mais quid des vitamines ? croyez-vous qu’il y en ait beaucoup dans des pommes ou du raisin « bio » venant du Chili ?
    La spiruline a l’avantage de représenter une source de nutriments naturels qui se conservent sans produit ajouté.
    100% spiruline = 100% naturel, Il n’y a que des bénéfices à consommer de la spiruline ( non séchée industriellement, re-précisons-le… même dite bio, la spiruline industrielle souvent en provenance des États-Unis ou de Chine ne peut s’aligner).
    Pour moi, oubliant un moment ses effets détox, je dirais que la spiruline est un aliment majeur. Oublions, l’Ovaltine ou les soupes Knorr, qui furent à l’origine introduit pour palier les déficiences en vitamines et minéraux. Là, on a un produit 100% naturel, ne subissant aucun processus industriel.
    Pas de sel comme notre morue séchée, pas de graisse comme notre foie de morue, pas de sucre comme nos confitures ..et pas de glutamate !
    Une conserve naturelle de bienfaits …
    Qui ne consomme plus de vitamines issues du monde industriel chimique ? les fans de spiruline .. végétariens ( parce qu il faut aussi éviter celles administrées au bétail ou aux poissons directement ou dans leur nourriture). Ok, il faut avoir les moyens .. mais entre le tout bio et la spiruline, si on doit faire le choix, choisissons la spiruline car en plus, elle a un effet détox ..
    A ceux qui se poserait la question du cout, je demanderai connaissez-vous le prix au kilo des vitamines A, B12 , D, du fer, du magnésium, du potassium etc .. que vous achetez de temps en temps, histoire de vous requinquer sans prescription,en libre-service, dans des emballages aguicheur … connaissez-vous leur processus de fabrication, leur provenance ?
    pour ceux qui aiment les quizz-time : Quel est le plus gros producteur de Vitamine B12 ? une petite indication .. un pays qui défraye régulièrement les chroniques par des scandales .. pollution et non respect des normes en tout genre
    je pourrais signer
    spirulinéairement vôtre, ou à bon entendeur salut !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *