Gluten : comment le blé moderne nous intoxique (+recette de brownies sans gluten)

Share on Pinterest
Partagez avec vos amis !










Submit

gluten-ble

La vidéo que j’avais réalisée sur le gluten il y a plus d’un an (que vous pouvez revoir en cliquant ici) est l’une des plus vues et des plus commentées de ce site, et elle avait entraîné de nombreuses questions.
A l’occasion de la sortie de son livre « Gluten : comment le blé moderne nous intoxique » aux éditions Thierry Soucard, j’ai été m’entretenir avec Julien Venesson, journaliste scientifique, qui a réalisé un travail d’enquête minutieux pour nous expliquer pourquoi nous devrions tous éviter le blé moderne. Pourquoi le blé moderne est un OGM ? Qu’est-ce que la sensibilité au gluten ? Pourquoi éviter les produits dits « sans gluten » ? Les réponses dans cette vidéo !

– Pour commander le livre « Gluten : comment le blé moderne nous intoxique », cliquez ici.
– Vous pouvez aussi retrouver aussi Julien Venesson sur son blog.

Et en bonus, pour vous montrer que l’on peut allier simplement plaisir et sans gluten, je vous offre cette recette de BROWNIES SANS GLUTEN pour combler tous les gourmands.

brownies-sans-gluten

Pour 8 personnes

Temps de préparation : 30 min
Temps de cuisson : 35 min

Ingrédients

  • 170 g d’amandes émondées (sans la peau)
  • 1/4 de c à c de sel
  • 1/4 de c à c de bicarbonate de sodium (ou de poudre à lever sinon)
  • 120 g de chocolat noir
  • 12 dattes
  • 3 oeufs
  • 13 cl d’huile d’olive (au goût neutre)
  • 1 c à s de sirop d’érable (ou de miel)
  • Une pincée de vanille en poudre

1/ Faire tremper les dattes dans un bol d’eau froide pendant 30 min pour les ramollir.

2/ Réduire les amandes en poudre au blender ou au mixeur. Vous pouvez aussi acheter directement de la poudre d’amande.

3/ Ajouter dans le bol du mixeur avec les amandes, le sel et le bicarbonate. Mixer 5s.

4/ Ajouter le chocolat noir et mixer jusqu’à obtenir une consistance « sablonneuse ».

5/ Ajouter les dattes égouttées et dénoyautées. Mixer. Ajouter les oeufs. Mixer. Ajouter l’huile, le sirop et la vanille. Mixer jusqu’à obtenir un mélange homogène.

6/ Verser dans un plat carré de 20 cm de côté préalablement huilé (ou tapissé de papier cuisson). Bien étaler avec une spatule. Enfourner à 180°C pendant 23 min.

7/ Laisser refroidir au réfrigérateur pendant au moins 2h.

Et pour retrouver définitivement santé, minceur et énergie,
inscrivez -vous sur le programme en ligne Naturacoach :

www.programme-naturacoach.com

Share on Pinterest
Partagez avec vos amis !










Submit

96 Commentaires

  1. Merci pour cette video Benjamin et pour votre livre Julien que je suis en train de lire.

    Pour ouvrir un peu la perspective voici un lien vers un article en anglais qui parle des lectines du blé contenues dans le gluten: wheat germ agglutinin.

    http://www.greenmedinfo.com/page/opening-pandoras-bread-box-critical-role-wheat-lectin-human-disease

    Cela peut expliquer pourquoi ce n’est peut-être pas le gluten en général qui pose problème aux personnes sensibles mais certains glutens et en particulier celui du blé qui contient une lectine particulièrement toxique.

    Merci encore pour tout ce que vous faites pour cette prise de conscience sur notre alimentation.

    1. Merci infiniment j’ai fait l’essai de retirer le gluten de mon alimentation qui était déjà diététique, tout bio végétarien mais malgré tout je mangeais des steacks de seitan qui est du gluten pur, et depuis je revis !!! enfin je récupère ma santé surtout plus de colères :))

  2. Merci a vous deux pour cette vidéo. J’y apprends encore une fois pas mal de choses, notamment sur l’évolution du blé moderne et sur les produits industriels sans gluten. Plus ca va plus je me demande si mes problemes intestinaux ne serait pas liés au gluten?

  3. Bonjour Benjamin et merci, merci, merci !!!!

    Je suis sensible au gluten et j’ai arrêté d’en manger il y a environ 2 ans. Déjà bébé, j’ai eu des soucis puis on l’a de nouveau introduit et j’ai mangé normalement durant toute ma vie (j’ai 41 ans). Les médecins parlent effectivement de côlon irritable. Et ça m’exaspère au plus haut point. J’étais très fatiguée et ai même eu un accident en m’endormant à 14h sur l’autoroute (j’ai foncé dans l’arrière d’un camion). Mon fils ainé et moi avons eu beaucoup de chance ! Je suis encore fatiguée par moment parce qu’en plus de cela, j’ai une maladie génétique qui agit sur le foie et aussi un peu sur les poumons. Et il semblerait que le gluten soit toxique pour mon foie (enzymes hépatiques augmentent fortement). Depuis que j’ai arrêté le gluten, j’ai retrouvé de l’énergie mais pas encore assez. Du coup, je cherche à modifier notre façon de manger.
    Je voulais aussi savoir si chez les enfants, le gluten pouvait provoquer un manque de concentration et une certaine violence voir un mal être psychologique. Est-ce que ça peut aussi provoquer de l’excitation ? Je suis maman de 3 garçons dont l’ainé de 11 ans (né prématuré) qui a certains soucis de concentration en classe et quand il en a assez (des railleries des copains entre-autre), il explose dans des colères terribles et ne parvient pas à se contrôler.

    Encore merci pour votre livre Julien et à vous Benjamin de mettre en avant les problèmes liés au gluten. J’espère qu’il permettra d’ouvrir les consciences des médecins.

    Bon vent à vous.

    1. Pour les enfants, la réponse est oui, il y a de nombreux cas d’enfants hyperactifs qui vont mieux après avoir enlever le gluten. Ce qui ne dit pas que cela soit la cause chez tous bien entendu, mais ça ne coûte rien d’essayer.

    2. Patricia, concernant le changement d’alimentation je vous invite à vous renseigner sur le régime (je préfère mode alimentaire) du docteur Seignalet qui est, entre autres, un régime sans gluten.

    3. Pour l’agressivité, j’étais quelqu’un que l’on pouvait définir comme « sanguin », je m’énervais rapidement. La suppression du gluten m’a rendu bien plus zen, je me surprends aujourd’hui à être aussi calme et ça n’est pas à en déplaire pour mon entourage 🙂 Un WE, j’ai remangé une pizza et ça n’a pas loupé, le lendemain je me sentais à nouveau plus « sanguin »… Mais j’ai aussi remarqué que les aliments à IG rapide me mettait dans le même état. Du coup, aujourd’hui, j’ai supprimé totalement les aliments à IG rapide, les aliments contenant du gluten, les aliments contenant des protéines laitières. Je garde toutefois un peu de fromage pour de rares occasions. Coté psychique, cela va infiniment mieux 🙂

    4. Bonjour Patricia,

      Juste pour te dire que moi aussi je suis intolérante au gluten (et aussi lait de vache, et sarrasin)
      Effectivement enfant (et encore souvent aujourd’hui car je ne suis au régime que depuis quelques mois) j’avais des problèmes de concentration.
      Je peux aussi te dire que l’intolérance provoque chez moi des carences diverses, (spécialement vit D, magnésium, fer) qui modifient la capacité du cerveau à faire face aux situations stressantes et rend irritable, anxieux, stressé avec des piques d’agressivité. Mon petit frère a eu les même problèmes. Aujourd’hui, on est tous au régime et ça s’améliore.

  4. Bonjour,
    Cela fait quelques années que je ne consomme (quasi) plus de gluten et je m’en porte très bien !!
    Par ailleurs, j’évite également les produits lactés (lait, beurre, fromages)et je m’en porte encore mieux. L’ostéoporose de mon épouse s’est nettement réduite.
    Que pensez-vous du lait et de ses hormones de croissance (destinés aux veaux) ???
    Jacques

  5. Bonjour,

    Je fais souvent de la galette avec du blé noir de sarrazin, et aussi je fais mon propre pain avec de l’épeautre, est-ce que ce sont des blés vraiment sans gluten ?

    Cordialement,
    Sylvie

      1. Bonjour,

        Merci de le repréciser avec appuis scientifiques à la clef, le sarrasin c’est effectivement magique, pas cher, et ça peut rapporter gros : une meilleure santé! Biz

  6. Merci pour la recette Benjamin mais par quoi, peut-on remplacer les dattes ? Je suis inscrit à ton prgramme et tu proscris la consommation de dattes car elles ont un indice glycémique le plus élevé des fruits secs 😉

    1. Bonne remarque mais en fait, vu la quantité de graisses dans cette recette proportionnellement aux dattes, ça diminue très fortement le problème, encore plus quand on ramène à la taille d’une portion. Sinon tu peux toujours remplacer par des pruneaux.

  7. Bonjour Benjamin,
    MERCI à vous 2 pour ces infos, enfin du précis et du concret !
    Nous avons décidé de changer d’alimentation à la maison, mais mon fils de 11 ans a beaucoup de difficultés à accepter ce changement (goût, texture, forme, couleur). Auriez-vous des propositions ou des conseils d’achat ou de recettes de pain, pâtes et autres produits sans blé/gluten mais qui offrent des caractéristiques de goût et de texture similaire ?
    Merci d’avance pour vos précieux conseils !
    Caroline

  8. Bonjour et merci pour ce reportage. Je suis sensibilisé sur le sujet. Pour le blé il est évident que l’industrie ne travaille pas pour notre santé.

    Concernant l’épeautre, l’ancêtre du blé, peux-t-on considérer que cette céréale subit les mêmes traitements ?

    Pour ma part, je consomme peu de produits non bruts et pour les cas contraires lorsqu’il y a le choix je prends la version à base d’épeautre, complet, cela va de soit.

    Merci pour votre réponse.

    1. Non, comme expliqué ailleurs, le petit épeautre est plus proche de l’engrain sauvage, mais attention à ne pas confondre avec le grand épeautre qui est plsu proche du blé moderne. Et les 2 contiennent de toute façon du gluten, à éviter donc par les intolérants et hypersensibles.

  9. Par quoi peut-on remplacer la farine de blé pour la pâtisserie ? On entend parler de farine de chataignes, riz, maïs, épeautre… et si j’ai bien compris, le gluten c’est ce qui fait lever le pain et les gâteaux donc faut-il en utilisant d’autres farines recourir à des levures ?

    Concernant le reportage avec Thierry Soucard, malheureusement, l’industrie agro-alimentaire et céréalière ne reviendra sans doute pas en arrière à moins que l’on ait un jour un problème de santé publique mais j’en doute… S’il doit y avoir une évolution, elle ne viendra que de la médecine qui aura du personnel compétent pour reconnaître les intolérances du gluten et pourra proposer un médicament pour contrer les effets du gluten. J’ai entendu parler de la glutamine par exemple http://syndrome-intestin-irritable.blogspot.fr/2012/02/l-glutamine-le-complement-parfait-pour.html

    Je sais, Benjamin, tu vas me dire que le mieux c’est d’éradiquer toute consommation de gluten mais avoue que si l’on pouvait avoir un médicament ou complément alimentaire pour contrecarrer les effets du gluten et profiter des occasions qu’offre la vie sociale lorsque l’on est invité, cela serait d’un grand confort. De plus, nous sommes dans un pays renommé pour sa culture culinaire, ses plats du terroir… J’avoue qu’il me sera impossible pour moi d’y renoncer définitivement, même si je dois subir le syndrome du colon irritable…

    1. La farine de blé peut-être remplacer par la farine d’amarante : même goût, même texture, par contre sans gluten, pas de gonflant.

      Pour réaliser du gonflant, on peut faire un mélange gomme de xanthane + inuline mais ça ne sera jamais comme le blé et pourtant j’ai cherché des façons de faire des pains « aérés », sans gluten 😉

      Si vous ne pouvez pas vous passer de blé, c’est que vous n’êtes pas encore assez malade 😉

    2. Mon point de vue personnel, qui n’est pas partagé par tous, est qu’à la rigueur, un tout petit peu de petit épeautre et d’avoine sont acceptables chez les non-sensibles et non-intolérants, mais il faut être sûr de ne pas l’être. Ensuite, se passer de gluten est plus facile et moins frustrant que l’on croit une fois l’habitude prise.

  10. Bonjour,
    Pour faire bref, j’ ai eu tous les symptômes que vous décrivez en suivant les recommandations officielles des nutritionnistes depuis des années (pyramide alimentaire).
    Douleurs abdominale, reflux gastriques, sueurs nocturnes, fatigue, déprime.
    Test eliobactere pilory négatif, coloscopie néant.
    L avis de mon medecin: stress
    L avis du gastro enterologue: intestin éritable, ou maladie de Crohn!!!
    Bref, alimentation paleo depuis 6 mois, 2 ou 3 séances de hitt par semaine, marche à pieds , vélo : plus mal au ventre, -10kg, abdos façons tablette de chocolat, la super forme à 43 ans, je ne suis plus malade
    Ne serions nous pas pris que pour des consommateurs du supermarché à l’hôpital!

  11. Interview très intéressante qui met en avant d’autres soucis annexes : les médecins.

    Malgré les diplômes, un nombre inconsidérable de médecins sont parfaitement incompétents et prescrivent des cachetons au moindre petit pépin… Ton programme m’a l’air intéressant, je vais le tester !

  12. Bonjour,

    Une sensibilité au gluten ignorée pendant plusieurs années peut-elle provoquer d’autre sensibilités comme celle aux oeufs ?

    Ce problème de sensibilité peut-il être résolu par une élimination temporaires des oeufs et du gluten puis une prise de probiotiques ? (contrairement au blé, les oeufs comportent tant de bienfaits qu’il serait dommage d’être contraint de s’en passer).

    Mon seul symptôme est l’éternuement suite à la prise de gluten, c’est systématique, et depuis quelques mois ce problème apparait avec les oeufs (bio) et également parfois (il me semble) le quinoa (dont la molécule ressemble à celle du gluten d’après ce que j’ai lu).

    Merci pour cette vidéo très riche.

    1. Bonjour Goeffrey,

      Dans l’absolu, une sensibilité au gluten pourrait augmenter la perméabilité intestinale et donc favoriser des réactions à d’autres aliments. Ce qui arrive souvent, c’est qu’en éliminant l’aliment source de la principale intolérance ou sensibilité, les autres aliments comme pour vous les oeufs sont à nouveau digérés normalement. Mais ce n’est pas une garantie. Les probiotiques, bien que pouvant être utiles pour certains, ne changent rien au problème de fond. Seul un régime d’exclusion de 30 jours minimum des 2 aliments puis une réintroduction des oeufs vous permettra d’être fixé.

  13. Bonjour,

    Je me permet de poser une petite question :

    La sensibilité au gluten, voire son intolérance me pose question au regard des symptômes de ma femme.

    Elle souffre et ce depuis de nombreuses années de diarrhées, de douleurs atroces au niveau de l’abdomen de façon assez régulière, sans que cela soit explicable (en tout cas non expliqué à ce jour).

    Elle souffre également et là c’est le plus grave de vulvodynie, maladie très mal connue entrainant d’extrêmes douleurs au niveau de la vulve/vagin lors des rapports sexuels accompagnée de très fréquentes irritations et de mycoses à répétition, faisant de chaque rapport un calvaire ou presque…

    Y a t il une possibilité que le gluten en soit la ou une des causes, sachant qu’elle est adepte de pates, de pizzas et autres aliments assez peu recommandables (gâteaux etc…)

    Je ne m’attends bien évidement pas à un avis médical mais à une possibilité, voire un retour d’expérience similaire ???

    Merci d’avance

    1. Je vais bien entendu faire une réponse générale, ce site n’étant pas un lieu de prescription médical. Comme le dis Julien dans la vidéo et dans son livre que je vous conseille d’acheter dans tous les cas, beaucoup de symptômes d’une sensibilité au gluten sont encore inconnus (voir l’éternuement dans le commentaire au-dessus). Donc par rapport à la vulvodynie, tout est possible. Je ne peux que vous dirigez aussi vers l’importance d’un bon équilibre hormonal comme expliqué dans cette vidéo : http://www.naturacoach.com/blog-nutrition/comment-booster-votre-libido-naturellement-grace-a-lalimentation/
      et vers des exercices de détente du périnée. J’ai lu aussi des rapports indiquant une disparition des douleurs chez des femmes ayant arrêté la pilule.
      Par rapport aux symptômes digestifs, il y a tout à gagner à tenter un régime sans gluten voir sans lait pour noter les différences et être fixé.

      1. Merci pour cette réponse si rapide.

        J’avais déjà prévu d’acheter le livre de Julien pour ma femme, je possède déjà depuis longtemps son livre sur la nutrition de la force et j’en suis très satisfait, c’est une véritable mine d’information pour moi.

        Tenter le régime sans gluten me plaisait assez, je suis déjà adepte du régime IF (Intermitent Fasting) qui a eu sur moi des effets impressionnants pour ce qui est de mon ratio masse grasse / masse maigre et sur ma faim (je pratique beaucoup de musculation) et je commençais à me dire que supprimer le gluten ne pourrait m’être que bénéfique… C’est en visionnant cette vidéo que j’ai justement appris que l’intolérance au gluten pouvais se manifester sous de très nombreuses formes et je me suis dit que peut être la vulvodynie aurait peut être déjà été détectée mais cette maladie est tellement mal connue…

        Bref je vais lui en parler et si jamais elle accepte de s’y mettre et que les choses évoluent, je ne manquerai pas de le faire savoir.

        Dernière question, les effets bénéfique, ou plutôt l’arrêt des effets nocifs du gluten en cas d’arrêt de son ingestion se font sentir au bout de combien de temps en moyenne ?

        1. ça dépend du niveau de sensibilité de chacun, mais beaucoup ressente les premiers effets au bout de 15 jours je dirais. Après ça prend plusieurs mois pour avoir des intestins bien remis. Si ce n’est fait, abonnez-vous à ma newsletter, la cuisine sans gluten sera à l’honneur ici à la rentrée !

    1. Manger régulièrement des produits à base de blé moderne : favoriser fortement la prise de poids et les risques de diabète à long terme, accélérer le vieillissement par le phénomène de glycation…

      1. Ce problème vient de l’indice glycémique élevé non ?
        Si on prend un aliment qui contient du gluten mais qui a un indice glycémique faible que se passe t-il ?

          1. Le pain intégral a un indice glycémique de 40 ce qui n’est pas élevé. De plus j’ai vu que vous utilisiez dans une de vos recettes de la farine de châtaigne qui a une IG de 65.

          2. C’est faux, le pain intégral de blé a un IG plutôt autour de 55. Et quand j’utilise une farine comme la châtaigne, c’est en quantité très réduite, incomparable avec du pain…

  14. Bonjour Benjamin, j’aime beaucoup vos vidéos qui sont très claires et intéressantes.
    Et merci pour la recette de brownie à tester rapidement !
    Que pensez vous de l’alimentation frugivore?

    1. Pas beaucoup de bien. Zéro argument scientifique recevable, des contres-vérités qu’un étudiant de biologie de 1re année serait capable de démonter et surtout beaucoup d’ésotérisme à la noix, quand pour argumenter mes conseils, j’ai des milliers de références scientifiques et 8 millions d’années d’évolution derrière moi. Il n’y a même pas besoin d’en ajouter plus. Vous pouvez lire par exemple l e témoignage d’une femme qui est passée par ça et que j’ai aidé à retrouver équilibre et santé : http://www.sirenebio.fr/blog/572-alimentation-crue-vegan-pauvre-en-graisse-photo-avant-et-apr%C3%A8s

      1. Je suis septique aussi, les gens se lancent dedans tête baissée sans connaître les dangers. Sur les réseaux sociaux, ce mode alimentaire extrême se répand beaucoup en ce moment…
        Le témoignage est très intéressant et confirme également ma pensée merci 🙂

  15. Bonjour,
    L’intolérance au gluten est due principalement aux blés hybridés modernes comme le dit Julien. Ces blés sont dopés en gluten pour mieux tolérer les pétrissages à la machine (le gluten rend la pâte plus élastique) ,mais là où je ne suis plus d’accord avec Julien et toi,c’est que l’on peut trouver a nouveau des variétés anciennes non hybridées ( engrain) et réaliser soit même du levain bio et ensuite du pain. Pour les personnes légèrement intolérantes,je conseille le site d’Henri Granier: Opain.com grâce auquel j’arrive à faire mon pain bio. Une mine d’infos sur le pain

    1. Non, vous confondez déjà intolérance et sensibilité. Il n’y a pas différent degré d’intolérance, être coeliaque n’autorise AUCUNE source de gluten, blé moderne ou ancien. Et la plupart des personnes hypersensibles non plus, seuls les moins sensibles et les bien-portants pourront consommer du petit épeautre et assimilés.

  16. Merci pour tous ces conseils. J’ai fait le brownie hier, j’ai simplement oublié le miel, mais je peux vous dire qu’il ne fera pas long feu, c’est un délice d’autant plus quand on sait qu’il n’y a que de bons aliments. Merci encore Benjamin.

  17. Bonjour,

    Je ne trouve pas de vanille en poudre au Maroc. Est ce que je peux la faire moi même très simplement à partir de gousse de vanille ? Est ce que du sucre vanille pourrait remplacer l’ingrédient (je vote pour non, mais on sait jamais) ?

    Merci.

  18. Bonjour,
    Merci beaucoup pour cette interview et pour la recette 😉
    Pour ma part, c’est suite à un documentaire sur france 5 « Faut-il avoir peur du gluten? », vu en novembre 2011 que j’ai décidé d’enlever le gluten de mon alimentation et tous mes maux ont disparu, moi la malade chronique qu’on disait « fragile », je n’ai plus de souci….
    Mon médecin actuel est bien au courant sur les méfaits du gluten et du lait de vache (ça tombe bien ça aussi, j’y suis intolérante mais je le sais depuis bien plus longtemps, c’est un homéopathe qui avait mis le doigt dessus, là aussi d’autres maux ont disparu).
    Puis à tout malheur est bon, j’ai appris à lire les étiquettes et à me tourner vers le plus sain possible car quand on a appris à lire les étiquettes, on ouvre réellement les yeux sur ce qu’on avale, on ingurgite beaucoup de cochonneries.
    Bonne continuation.

  19. L’intolérance de blé peut-être développé durant la vie adulte et n’est pas de naissance comme l’allergie. C’est une réponse négative non allergique à consommer des produits contenant du blé (donc beaucoup) ; mais chaque personne a des symptômes uniques.

  20. Merci pour cette vidéo ! 🙂
    Comme vous le dites bien, il faut vraiment sensibiliser les gens et surtout les médecins à l’intolérance au gluten, qui est somme toute très répandue.
    Pour les personnes qui souffrent de sensibilité au gluten (donc pas la maladie de Celiac), il peut être intéressant d’utiliser de la farine d’orge mondé en remplacement du blé.
    Elle contient très peu de gluten et a un index glycémique de 35. On peut en faire du pain, des crêpes, des galettes ou simplement pour lier une sauce.
    C’est peut-être la première céréale consommée par l’homme. Maintenant on l’utilise malheureusement peu dans l’alimentation humaine, l’orge est plutôt destinée à la fabrication de la bière et à l’alimentation du bétail.
    🙂

  21. Bonjour benjamin,
    Merci pour ces infos pertinentes. J’ai éradiqué le gluten de mon alimentation il y a 2 ans. Je n’ai pas la maladie cœliaque mais suis très sensible côté gastro-intestinal. Une partie de mes soucis a disparu. Je reste ultra sensible mais continue le « régime », qui me fait en outre découvrir de super recettes (bon, pas toujours du goût de tout le monde).
    Je pressentais que les produits estampillés SANS GLUTEN n’étaient pas forcément bons pour la santé, tu le confirmes. Mais ils sont si pratiques !
    Tout le monde n’a pas le temps de faire son pain ou ses gâteaux ! J’achète pas mal la marque S. (Allemagne).
    De ton côté, quel est ton « pain quotidien » ? Que donnes tu a tes enfants pour leur goûter ?
    Bien à toi,
    Caroline

  22. Bonjour Benjamin,
    J’ai une question car selon les personnes, les sites … la réponse diffère.
    Sans être intolérante (j’ai fait ce choix sans raison médicale), peut-on se permettre de manger du gluten parfois et à faible dose ou doit-on le supprimer totalement et sans exception de l’alimentation pour des résultats bénéfiques ?
    Merci beaucoup

    1. S’il n’y ni intolérance ni hypersensibilité, et je rajouterai ni autre maladie auto-immune, ni perméabilité intestinale augmentée liée à une autre intolérance alimentaire, alors il n’y aura pas d’effet secondaire normalement de manger un peu de gluten. Pour ces biens portants, le petit épeautre par exemple est parfaitement autorisée, mais dans tous les cas, il n’y a pas d’intérêt nutritionnel à en abuser. Si vous attendez des résultats bénéfiques, c’est qu’il y a un problème et que vous ne rentrez peut-être pas dans cette case.

  23. Merci à vous 2 de mettre en avant les risques liés à la consommation de gluten. Personnellement, je me suis mise sans gluten il y a bientôt un an par les conseils d’un proche. La transition s’est très bien passée! Merci pour cette recette et une bonne manière aux autres d’y goûter.

  24. Bonjour,
    Merci pour cette vidéo : c’est beaucoup plus vivant que le livre du Dr Seignalet qui est pourtant comme une bible pour moi.
    Je suis le régime sans gluten depuis 2004 pour endiguer ma sclérose en plaques et cela marche plutôt bien (j’ai écrit deux articles sur mon blog concernant la SEP sur le sujet : http://www.masepmadit.com/lalimentation-3eme-medecine-seignalet/ & http://www.masepmadit.com/suppression-ble-cereales-gluten/).
    Vous faîtes bien de signaler que les produits estampillés sans gluten ne sont pas conseillés non plus du fait du maïs : le Dr Seignalet, au même titre que le blé, le qualifie de « monstre » et invite à le supprimer pour se débarrasser de l’inflammation chronique qu’il produit comme tous les aliments contenant du gluten.
    Merci de contribuer à éveiller les gens et à leur faire prendre conscience que l’alimentation moderne est notre meilleur poison !

  25. J’ai un doute sur la recette… Faut-il mettre le chocolat encore dur et en morceaux dans le mixeur, ou bien faut-il le faire fondre au préalable (au bain marie par exemple). J’ai peur d’abîmer mon mixeur avec une matière aussi dure.

  26. Brownie excellent !

    Bonne consistance, pas bourratif malgré la poudre d’amande, goût sucré très peu prononcé. A la sortie du frigo, ça se mange sans fin. Excellent en post entrainement. Je recommande !

  27. Merci pour cette recette car je privilégie le fait de manger sans gluten pour avoir une meilleur alimentation et cette recette de brownies je la récupère de suite pour mes enfants 🙂

  28. Bonjour,
    j’aimererais savoir si vous avez le meme avis négatif sur le blé kamut, est ce que ce blé aurait été moins modifié par l’homme car il possède des nutriments intéressent.

  29. Bonjour Benjamin,

    Pour ta recette du brownie, j’aimerai savoir quelle sorte d’appareil utilises-tu pour mixer les ingrédients car je n’ai qu’un mixeur plongeant et ça me semble limité pour cette recette.
    Est ce qu’un appareil comme un petit hachoir serait tout indiqué?
    Pas évident de s’y retrouver avec tout les styles d’appareils en cuisine selon sa spécificité.
    En outre, j’ai réalisé ta recette du fondant au chocolat qui est vraiment succulente.
    Je n’avais sous la main que du chocolat bio à 55% pour réaliser la recette mais ce fut très bon.
    La seule chose, c’est que j’ai trouvé la pâte très compact quand j’ai mordu dedans. Mais c’est peut-être la spécificité d’un fondant chocolat en général vu que je n’en mange pas souvent.
    Cela provient-il de la farine de châtaigne ou peut-être de la purée d’amande?
    Il y a-t-il une farine « saine » qui rend les gâteaux moelleux ou un mélange de farine.
    Et quelle farine « recommandable » se rapprocherait de la farine de blé?
    Et sinon, une vidéo sur l’utilisation des différentes farines en cuisine seraient une idée, non?

    Merci Benjamin

  30. Bonjour,

    J’ai lu ce livre ! il est tout simplement extraordinaire et je le recommande chaudement à tout le monde. En tant que thérapeute, je rencontre bon nombre de personnes qui souffrent à cause du gluten et ne le savent pas…jusqu’à ce qu’elles l’enlèvent de leur alimentation et, miracle, elles revivent et retrouvent la joie de vivre ! Cela ne fait pas de mal d’essayer de se passer de gluten, et on a tout à y gagner. Une fois l’expérience faite, il n’y a plus à vous convaincre, votre corps parle de lui-même 😉

  31. Merci à vous Benjamin pour ce site qui est une mine d’informations et pour toutes vos recettes!!
    je suis également sensible même allergique au gluten. La moindre trace et c’est la crise d’urticaire voire l’oedeme de Quincke assurés…
    les médecins ne sont pas encore tous bien informés et j’ai erré de nombreuses années en frôlant l’internement psychiatrique avant d’obtenir les bons examens sanguins et le bon diagnostic.je n’ai pas encore eu l’occasion de lire cet ouvrage je vais me ratrapper au plus vite !!
    Bien à vous a bientôt sur votre site

    Angélique

  32. Je doit faire moi même attention au gluten. Je tiens à vous remercier pour cette recette qui à l’air très appétissante.
    Effectivement, pour répondre au commentaire précédent, je me trouve beaucoup mieux depuis que je mange sans gluten.
    Merci pour le partage de l’article.
    Cordialement

  33. Merci pour votre site qui est passionnant ! Et pour cette recette qui est très bonne. J’ai augmenté le miel, car j’ai utilisé des pruneaux à la place des dattes, et je pense refaire en diminuant l’huile, que je sens un peu trop.

  34. Bonjour,

    Merci pour recette ! Les dattes remplacent donc la farine … Cependant, ces dernières donnent-elles un goût prononcé au gateau ? Je ne suis effectivement pas un fan de dattes …

  35. Aujourd’hui, dans l’émission « la quotidienne » sur France 5, ils parlaient du pain. Un boulanger était invité. Il a parlé du blé moderne. Lui, fait un pain qu’il fait fermenter deux jours (temps de fermentation qui ferait toute la différence) avec un « blé sélectionné » et apparemment il ne ferait pas monter la glycémie comme un pain blanc classique.
    Il a aussi parlé d’un boulanger dans le sud de la France qui fesait du pain avec un certain blé, un pain que les intolérants au gluten pourraient manger…

      1. Mais est-ce possible qu’en laissant fermenter une pâte plus longtemps, comme ce boulanger l’expliquait, le gluten soit moins nocif (là je ne parle pas des personnes intolérantes mais celles qui veulent simplement manger sainement) ?

        1. Je viens de revoir l’emmission sur France 5 :

          http://www.france5.fr/emissions/la-quotidienne/videos/95769760?onglet=tous&page=1

          Ils en parlent à partir de la 15ème minute.
          Alors, plus la fermentation est longue moins l’index glycémique est élevé.
          Et en ce qui concerne le boulanger qui fait du pain à base de blé, blé ancien, que les intolérants au gluten peuvent manger, il se situ à Cucugnan et a même fait des tests sur des personnes intolérentes avec un médecin. De plus, il va sortir un livre…

          1. La fermentation au levain naturel améliore la digestibilité mais ne change pas le fond du problème, malheureusement ce boulanger, bien que faisant du très bon travail, dit un peu n’importe quoi sur ce sujet : un intolérant au gluten ne peut pas par définition manger une source de gluten, quel que soit son origine (blé ancien, moderne, orge, seigle…)

  36. Vous mentionnez du chocolat dans cette recette hors il existe du chocolat sans gluten ( marque Dardenne de mémoire) ce qui sous entends que dans le chocolat l’on peut trouver ce fameux gluten !

  37. Bonjour à tous, bonjour Benjamin,
    on se pose la question, mon meilleur ami et moi qui cherchons à éviter définitivement le gluten, si la bière en contient?

  38. Une bonne astuce pour des amandes rapidement émondées : les tremper dans de l’eau bouillante pendant 15 à 20 secondes, comme ça la peau part facilement, rien qu’en pinçant l’amande. Autre bon tuyau : les faire tremper dans de l’eau à température ambiante toute une nuit permet de les faire germer un petit peu et donc de les faire gagner en taux de nutriments.

    Benjamin, une question peut-être absurde pour vous : inventez-vous vos recettes de A à Z? Ou vous inspirez-vous de quelques sources?
    Celle-ci est particulièrement réussie, je suis en train de racler le reste de la mixture alors que le brownie est encore dans le four!

  39. Bonjour Benjamin!
    Cette recette est un délice, aurais-tu des conseils pour conserver ce brownie?
    Je l’ai coupé en petites parts et les ai placés au frigo dans une boîte type Tupperware mais la petite croute croustillante si appréciable a disparu!
    Comment la garder? Est ce une bonne idée de remette rapidement au grill ?
    En tout cas merci pour tes recettes! Elles permettent de se régaler avec des aliments sains, et c’est vraiment bien meilleur que toutes les autres recettes typiques riches en blé-beurre-sucre!
    Bonne continuation

  40. Bonjour, je découvre votre vidéo sur le gluten . MERCI… C’est un cadeau parce que ça fait plusieurs années que je mange sans blé et que je conseille à mon entourage et aux personnes que je reçois de le laisser de côté. Pour beaucoup c’est juste une privation inimaginable et les explications que vous amenez sont très parlantes. Une chose que vous avez juste mentionnée , est le fait que les produits sans gluten deviennent, à mon sens, des bombes à OGM avec le maïs….donc on ne fait que déplacer le problème… En ce qui me concerne, j’ai découvert les autres céréales étant juste sensible au gluten. Et c’est aussi une ouverture d’esprit…le gluten, ça colle…est-ce que l’humain a fait le choix de rester collé ou d’évoluer vers la légèreté ? 😉 le livre est commandé 🙂

    1. tous les produits sans gluten ne sont pas à base de maïs mais c’est clair que c’est à vérifier, ne pas se précipiter dessus sous prétexte que c’est « sans gluten » ! il y a tellement d’autres saloperies que l’industrie aime à nous imposer.

  41. Bonjour,
    Le livre de Julien est en effet tout à fait intéressant! quant aux alternatives sans gluten, et Il faut bien sûr se méfier de ces produits fusent-ils bio qui fleurissent dans les grandes surfaces mais aussi en magasins bio, le problème principal étant leur Index ou Charge glycémique élevés.
    A ce propos, la recette fort appétissante des Brownies nous garantie-t-elle par ailleurs un impact glycémique modéré? C’est un aspect souvent difficile à appréhender, mais il me semble que malgré la présence de Dates et de Miel, les gras associés doivent compenser, et de plus si pris enfin de repas, l’impact en est certainement diminué (moins pris seul au petit déjeuner par contre…)
    Bien cordialement

  42. Bonjour Benjamin,

    Vraiment merci pour ton travail formidable, tu es un bienfaiseur de l’humanité!
    Une petite question, si l’on souhaite faire une version vegan, est-il possible de remplacer les oeufs par quelque chose? Par exemple de la compote de pomme ou autre chose?

    Merci d’avance!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *