Le coca light m’a tué : vérité et dangers sur l’aspartame et les édulcorants

Share on Pinterest
There are no images.
Partagez avec vos amis !










Submit

aspartameL’additif alimentaire le plus débattu au monde est-il sans danger ? Dans quelles conditions a-t-il été autorisé ? Que contient vraiment le coca light ? Y a-t-il des produits naturels meilleurs pour la santé ? La réponse à toutes ces questions dans cette vidéo…

Share on Pinterest
There are no images.
Partagez avec vos amis !










Submit

45 Commentaires

  1. Merci Benjamin pour toutes ces infos !

    Quand je vois toutes ces filles au bureau ingurgiter leur coca light, j’ai déjà envie de leur dire depuis longtemps d’arrêter, mais comment faire pour ne pas passer pour le père Fouettard de service ou le moralisateur.

    Maintenant, je les laisserai réfléchir en leur envoyant cette vidéo, on verra ce qu’elles en diront.

    Pour ma part ça étonne toujours les gens quand je dis que je n’aime pas le coca ou les sodas en général.

    Allez, je fais passer le mot.

  2. On va finir par ne plus oser entrer dans un supermarché, vu les périls qui nous y attendent… Heureusement que je ne suis pas friand de sodas et autres friandises trop friandes en sucre.

  3. Encore une vidéo des plus intéressantes.
    En omettant le côté sucré de la boisson que penses tu des boissons types Bionade de temps en temps ?
    Cela me paraît beaucoup plus sain et avec moins de problèmes nutritionnels que les sodas, limonades classiques.

    Merci de ton avis.

  4. Merci tout d’abord pour cette vidéo, j’ai une question concernant la stévia. On a l’impression que la seule chose que tu lui reproches, est le fait d’avoir été repris par les gros industriels.
    Y a t-il pour autant un risque à en consommer ? (De la vraie stévia et non pas l’édulcorant à 2% de stévia)
    De même pour le sirop d’agave, en quoi le fait qu’il contienne une majorité de fructose en fasse un produit à consommer avec modération ? Est-ce le fait que ce soit sucré tout simplement ? Ou est-ce le fructose ?

  5. @David – Pour la stévia, oui je dis surtout d’éviter cette marque et de préférer celles trouvées en magasin bio. Pour le moment, je n’ai pas vu d’étude qui montrerait de vrais problèmes avec la stévia. Après j’insiste sur l’importance de se déshabituer du goût sucré au quotidien !
    Trop de fructose peut augmenter le taux de triglycérines dans le sang et donc leur stockage dans les cellules graisseuses (donc prise de poids). Il n’y a pas de problème avec une consommation normale de fruits, mais il faut rester modéré sur des produits comme le sirop d’agave, et surtout éviter sur les étiquettes les additifs comme sirop de fructose , sirop de glucose-fructose…

    1. La vraie Stévia se présente sous forme d’une poudre verte, ce sont les feuilles broyées. On la trouve en magasin bio, c’est mieux qu’ en poudre blanche. Rien que l’aspect permet de visualiser son objectif de se déshabituer du goût sucré. Personnellement je n’aime pas la Stévia, j’ai le sentiment que le goût sucré n’est pas mélangé avec l’aliment, mais vient à part. Il y a un léger goût de réglisse ensuite assez agréable…
      Et pour le fructose, oui, on en consomme beaucoup trop ! Je suis une diète cétogène, mes glucides sont inférieurs à 30g/jour, apportés par les légumes verts en majorité. La compensation de perte calorique se fait autrement….
      Merci pour cette vidéo, je vais partager !!!!

  6. Merci pour cette vidéo.
    Elle m’interpelle à deux titres :
    Le premier par l’appel au sucre que je subis au travers les sodas mais surtout de l’alcool rosé rouge de tous les jours;
    Le deuxième et le plus frustrant c’est que pour arrêter l’alcool j’ai utilisé le coca zéro % comme substitutif.
    Donc retour à la case départ et au verre d’eau avec du citron.

    Merci encore pour tous ces messages

  7. J’avais l’info mais cette vidéo est bien plus précise et l’historique est très intéressant. Je fais passer le mot! J’ai acheté des quantités de doliprane en sirop avec de l’aspartame pour mon fils. Par quoi le remplacer? J’ai demandé à la pédiatre qui m’a trouvée parano et ne m’a pas donnée de réponses.

    1. Bonjour
      je suis maman de deux enfants de 8 et 9 ans ,ils n’ont pas reçu d’antibiotique ni même de DOLIPRANE depuis 5 ans ,et moi depuis 13 ans
      je ne vous juge absolument pas car je ne connais pas votre façon de manger
      mes plus vous consommez de produits industriels et plus vous avez des petits ou gros maux ! en ce qui concerne le doliprane moi je prend une préparation faite dans une pharmacie à saint Michel ,elle s’appelle la pharmacie Delpech à paris cette préparation c’est les EPS ( la grande camomille) par contre pas pour les enfants ni les femmes enceinte ,pour les enfants il y a le EPS cassis /cyprés quand je la commande je demande 50% cassis et 50% cyprés pour la préparation , je l ai utilisé pour faire baisser la fièvre , avec il y a une pipette ( demander la dose à la pharmacie il me semble que c ‘est 1 kg par poids moi je donnais 1 bouchon ,c est mon médecin généraliste micronutritioniste qui la prescrit aux enfants pour la fièvre ,angine

  8. Excellente synthèse sur le sujet. Pour ma part, je me suis toujours méfiée de cette molécule ! et des édulcorants en général. Pour compléter le sujet, on peut voir sur « arte.tv », un extrait du documentaire « Notre poison quotidien », réalisée par Marie-Monique Robin, qui reprend l’histoire de l’aspartam (http://notre-poison-quotidien.arte.tv/fr/aspartame/). C’est éloquent !! Quant à la fragilité des souris suisses, ça laisse rêveur ! Pourtant le bon air des montagnes …!!
    Parmi les médecins nutritionnistes, il y a heureusement des voix qui s’élèvent contre cette molécule, tel que celle du Dr Laurent Chevallier.

  9. Merci pour ces informations!

    On m’a parlé récemment du Xylitol (ou sucre de bouleau) apparemment naturel et ayant un index glycémique très bas. Qu’en penses-tu?
    Merci

    1. Oui, le xylitol est intéressant pour les diabétiques ou les accros au sucre car il a un IG très bas et ne pose apparemment pas de problème autre qu’un effet laxatif si on en abuse.
      Attention : il faut bien vérifier qu’il est issu du bouleau (en général de Finlande) car le xylitol bon marché qu’on retrouve dans les chewing-gums sans sucre par exemple est produit à partir de maïs (OGM ?).
      Et je me répète : c’est bien en transition pour se sevrer du sucre, mais le but final doit rester d’être capable de se passer de cette envie de goût sucré à tout prix.

  10. Bonjour benjamin

    Je viens de voir ta vidéo sur le coca light où tu parles des produits sucrés et la dépendance que l’on peut avoir fasse à ce genre d’aliments et bien je peux te dire que je me suis totalement reconnu et oui je suis une accro du sucre et j’espère vraiment que ton programme va m’aider car je comprends mieux maintenant d’où viennent tous mes maux.

    J’ai lu quelques articles et je les trouve très intéressants et enrichissants

    Merci

  11. C’est une très belle démonstration avec un ton neutre et très bien documentée. Moi, qui adore le goût sucré, c’est sûr que j’arrête.
    Moi qui ai travaillé dans l’industrie pharmaceutique, je confirme que cette façon de faire y est courante.

    Merci et je suis ravie de voir que de plus en plus de personnes sont sensibilisées à tous ces problèmes occasionnés par des tas d’ingrédients chimique.
    Continuez et bravo.

  12. Bonjour, merci pour ces renseignements très instructifs !!!
    Vous ne parlez pas, me semble t’il, du colorant du coca ?
    J’ai entendu récemment que coca avait dû changer la composition du produit
    (mais uniquement aux Etats Unis) car le colorant est cancérigène.
    Merci

  13. vive fb ! un de mes amis fbookien 😉 a posté votre vidéo ce soir. ainsi j’ai pu vous découvrir et me suis régalée (façon de parler) en la regardant. Vous avez bien raison : mieux vaut ne remplacer le sucre par rien du tout. J’ai essayé la stevia (probablement purvia) mais le goût était tellement dégueulasse (pardon !) que j’ai tout jeté…. Mon médecin m’a supprimé aussi miel et sirop d’érable… j’espère pas définitivement. Bien que ce ne soit pas un problème de s’en passer aussi.
    Je vais me balader sur votre site !

  14. Extrêmement intéressant!
    Je suis une accro du coca light/Zero (qui me paraissait moins dangereux), j’ai 25 ans (bientôt 26) aujourd’hui et j’en ai consommé quotidiennement des litres depuis une petite dizaine d’année. J’exagère peut être légèrement mais ce n’est que légèrement.
    Les différentes mises en garde ne m’ont pas vraiment interpellées mais cette vidéo l’a vraiment fait! Donc merci.

    Mais ce qui m’inquiète tout naturellement maintenant, c’est le risque de cette consommation passée pour le futur.
    Pensez-vous, Benjamin, qu’une prise de conscience aujourd’hui peut permettre à tous les dérèglements de se rétablir ou est ce que le mal est fait?

    Merci encore!

  15. Excellente synthese!

    rappellons aussi.. que les européeens n’ont decouvert le sucre (de canne!) qu’apres la decouverte du nouveau monde.. et que jusque là, le seul edulcorant etait le miel.. ou bien, la concentration des sucres naturels des fruits.. lorsqu’on les reduit.. en compotée!!

    bien cordialement!

  16. Bonjour Benjamin, vidéo très explicite et qui nous fait froid dans le dos, quand à ceux qui nous gouvernent.
    Nous prônons depuis longtemps l’eau gazeuse avec ou sans sirop en limitant un maximum le sucré dans l’alimentation de nos enfants.
    ils sont grand maintenant et n’ont pas de problème de poids.
    Activité et alimentation saine limité en quantité, nous permet de vivre mieux et d’avoir beaucoup moins de problème de santé.
    Merci pour ton travail, j’adhère totalement à ta démarche et bien sur je relais le site.
    Je viens de le découvrir je le met en page d’accueil.

  17. Bonjour Benjamin, je suis votre site avec grand plaisir depuis plusieurs jours et j’ai décidé d’éviter le sucre au maximum.
    Je me pose cependant une question : Je consomme de la cannelle le matin, est ce que vous la considérer comme du sucre ?

  18. Je suis complètement drogué au coca-light et je n’exagère pas. Que mettent-ils dedans pour créer cette addiction. Car ancien toxicomane, alcoolique et pharmaco-dépendant sevré depuis 16 ans, je retrouve à ma grande déception le même phénomène d’obsession, de compulsion, d’augmentation de la consommation. J’ai commencé à en boire il y a trois ans, car je ne supportais plus l’eau qui était devenue ma seule boissons depuis 13 ans.
    PS : vais-je perdre du poids en cessant cette m…. ? Mon corps va t-il avoir besoin d’un temps de réadaptation comme avec les autres substances qui me furent nocives ?

    Merci pour votre vidéo. 🙂

    1. Bonjour Ludovic,
      Si votre relation au coca est plus d’ordre psychologique que physiologique, il est difficile de vous répondre comme cela. Mais il est certain que c’est d’un traitement des causes et de votre comportement compulsif dont vous avez besoin, une amélioration de votre alimentation sera certainement une conséquence ensuite beaucoup plus facile à mettre en place. En attendant, la phytothérapie peut aussi éventuellement vous aider, de nombreuses plantes permettent de diminuer les dépendances (Kudzu par exemple), le stress (Valériane, …), etc.
      Enfin, il peut être intéressant de transposer ce comportement sur quelque chose de plus sain comme le sport. Un américain, Rich Roll, a écrit un livre « Finding Ultra » dans lequel il décrit son histoire d’ancien alcoolique qui a transposé sa dépendance sur le sport pour devenir l’un des meilleurs coureurs d’ultra-endurance.

  19. Salut Benjamin,

    Je voudrais tout d’abord te féliciter pour ton état d’esprit. J’ai vu quelques unes de tes vidéos, et on voit bien que tu cherches vraiment à être le plus objectif possible. C’est pas du baratin marketing pour vendre plus ou pour avoir plus de clients, c’est un travail animé de bonne volonté. Et ça, surtout en nutrition, c’est rare. Que ce soit du coté des gros industriels évidemment, mais aussi du coté des nutritionnistes soit disant indépendants. En plus je vois que tu réponds à la plupart des commentaires… et ça montre que t’as vraiment envie d’aider et que t’es passionné. Bref, ça fait plaisir. Bravo

    Ensuite, concernant cette vidéo, tu expliques bien ce qu’est l’aspartame et pourquoi il est mauvais, mais tu ne parles pas de tous les édulcorants. Notamment le sucralose. C’est un édulcorant avec un pouvoir sucrant très puissant, et qui n’est pas reconnu par le corps comme un glucide, donc pas assimilé. Toutes les études convergent à dire qu’il n’est pas dangereux. De plus, une fois chauffé il reste stable, contrairement à l’aspartame. On peut donc cuisiner avec. T’en penses quoi?

    Sorrow

    1. Bonjour Sorrow,
      Merci pour ton commentaire. Effectivement, je ne suis pas peut-être pas assez rentré dans le détail des alternatives à la fin, mais la vidéo était déjà très longue. Oui, de toutes les études que j’ai pu lire, le sucralose n’est assimilé qu’entre 10 et 25% environ et cette partie est éliminée ensuite dans les urines. Donc avec la stévia, c’est l’édulcorant le plus intéressant. Mais après, je répète la même conclusion que dans cette vidéo : même si pour les plus accros un édulcorant peut être une aide intéressante, il faut à terme apprendre à se passer de ce besoin de goût sucré partout, en commençant par manger des aliments de qualité qui ont du goût.

      1. Pourquoi ? Si on trouve une alternative au sucre qui n’a aucune conséquence sur la santé, pourquoi s’en priver ?
        Par exemple, perso je bois bcp de tisanes/infusions, et sans sucre c’est franchement pas un plaisir. Mais il suffit de quelques grains (vraiment) de sucralose (le sucralose pur, pas le truc avec 2% de sucralose 98% de maltodextrine…) pour que cela devienne un plaisir ! Et surtout, sans aucune conséquence pour la santé, et pas une calorie de plus… Alors pourquoi s’en priver ?

        1. C’est juste que sur la base de mon expérience et de plusieurs études, il en faut souvent peu pour faire basculer quelqu’un dans ses pulsions passées. Par exemple quelqu’un en phase de régime qui mangeait beaucoup de gâteaux avant entretiendra son besoin de goût sucré en prenant quotidiennement un édulcorant, ce qui augmente les chances de craquer pour un vrai produit sucré à un moment.
          Après, il y a aussi le sujet de la production d’insuline à vide (cerveau qui identifie le goût sucré et prépare sa digestion en activant le pancréas pour simplifier), mais c’est un problème qui manque de données et qui varie suivant les personnes.
          Mais après si c’est occasionnel et que tu n’as aucun problème de pulsion pour le sucré, tu fais comme tu veux.

          1. Oula, intéressant ! Je n’avais jamais entendu parlé de ce problème de production d’insuline à vide. Tu aurais des références stp ou je pourrais en apprendre un peu plus ?

            Sinon, je comprends ton inquiétude vis-à-vis du fait d’être « accro » au sucre. Le truc, c’est que c’est souvent très difficile de se passer complètement du gout sucré… D’abord, c’est un plaisir indéniable. Y a bcp de trucs (tisanes par exemple) où je me vois pas me passer du gout sucrée… ensuite, même si on décide d’arrêter d’en consommer chez soi, pour soit disant « oublier » le sucre, il suffit d’aller chez des gens (« normaux »…), d’aller au resto… pour qu’on soit retenté de manger des trucs sucrés. C’est vraiment tout autour de nous, donc à moins de se retirer dans un coin perdu, il est vraiment très difficile de ne plus être attiré par un bon gout sucré…

            Enfin, en ce qui me concerne, le sucralose j’en consomme quotidiennement. Tisanes, infusions, thé, salades de fruit, compotes, citronade… et quelques préparations que je fais des fois, dans lesquelles je remplace le sucre par du sucralose (comme ta pate à tartiner par exemple, au lieu du miel riche en glucose/fructose).

            Par contre, si d’une façon ou d’une autre, il s’avère que sa consommation n’est finalement pas sans danger, alors je m’efforcerai de faire comme tu dis, donc d’essayer de se « déshabituer » du gout sucré, même si ça risque d’être très difficile. Qu’en penses-tu?

            A plus

          2. Comme je l’ai dit, très peu d’études sur ce sujet. De tous les édulcorants, ce serait apparemment l’acésulfame-K qui aurait potentiellement le plus cet effet (dans bcp de produits light associé avec l’aspartame) :
            http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/2887500
            http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/2887503
            Sur le sucralose, une qui dit oui, une qui non :
            http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19221011
            http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21245879

            Mais je pense que le sujet que les chercheurs devraient le plus approfondir est l’effet sur le cerveau par rapport à l’appétit, qui lui me paraît plus vraisemblable.

            Enfin comme tu dis, la plupart des produits du marché sont souvent coupés avec un glucide (par exemple le sucralose de Canderel contient 85% de lactose…)

  20. Merci pour ces références Benjamin !

    Pour l’étude sur l’acésulfame-K, apparemment ça n’a pas de rapport avec le gout, vu c’est fait sur des rats auxquels on a injecté cet édulcorant. Et de toutes façons, ce n’est pas la première chose suspecte dans cet édulcorant, que j’évite au max.

    Sinon pour le sucralose, les deux études que tu m’as filé disent non ! (et bien sur, le sucralose que je consomme (et dont je te parle), c’est du 100% sucralose, pas les mélanges pourris vendus comme sucralose)

    Pour l’effet sur l’appétit, c’est vrai que ça serait intéressant d’en savoir plus !

    Je vais moi aussi faire quelques recherches, et si jamais je trouve quoi que ce soit sur le sujet, je te fais signe

    Enfin, merci pour cette discussion très enrichissante Benjamin

    A bientot

  21. Bonjour, je n’ai pas entendu parler dans cette vidéo, au sujet de l’addiction au sucre, du candida albican, levure intestinale que tu dois conaitre, et qui se nourri de sucre, et qui si elle prolifère trop, est réputée justement pour accentuer cette addiction. Au quel cas, il serait bon pour régler un problème avec le sucre, de vérifier s’il y a présence intempestive de ces champignons. qu’en pense tu ?

  22. Benjamin, s’il te plait, peux tu faire un dossier sur la consommation des fromages. Personnellement, j’en consomme le matin au petit déjeuner. Peux tu nous dire quels sont les bienfaits et méfaits des fromages (lait cru ou pas, pasteurisés ou pas) et comment les consommer intelligemment.
    Merci à toi
    Nicole

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *