Pourquoi courir pieds nus : barefoot running et minimalisme

Share on Pinterest
There are no images.
Partagez avec vos amis !










Submit

vibram five fingersDans cette vidéo, je vous dis tout sur l’intérêt de courir pieds nus (barefoot running) ou en chaussures minimalistes (comme les Vibram Five Fingers utilisées pour cette vidéo). Pourquoi vous passer de talon est bon pour votre posture ? Comment améliorer votre technique de course ? Pourquoi nous avons évolué pour être bon en endurance ?…

Share on Pinterest
There are no images.
Partagez avec vos amis !










Submit

69 Commentaires

  1. Merci Benjamin 🙂

    Quel plaisir de courir pieds nus. L’impression de pouvoir
    courir des heures.
    Et puis la sensation d’être connecté avec la « pachamama » 😀

    Et puis courir pieds nus, c’est bio 🙂

    – Alexis
    Barefoot Runner.

  2. Intéressant ton questionnement.
    Personnellement je n’ai jamais essayé les barefoot running
    Au delà des bénéfices tu ne penses pas que la barefoot running soit lui aussi un argument marketing pour nous faire acheter une nouvelle paire de chaussures. On aurait des barefoot pour les sorties courtes et des running pour les sorties longues…

    1. Le marché des chaussures « minimalistes » représentent déjà 10% des ventes aux Etats-Unis, il est donc évident que ça devient aussi un business. Mais je pense que même pour un coureur régulier qui ne voudrait pas faire une transition totale, 1 à 2 sorties par semaines (les plus courtes) pieds nus ou en minimalistes (suivant la surface disponible) permettent de muscler autrement les jambes et les pieds. Au final, je pense que c’est la technique de course le plus important, même si elle est plus facile à modifier sans amorti.

        1. Les Vibram coûtent un peu cher, c’est le seul point négatif (entre 100 et 120€). Je ne connais pas les prix des autres marques. C’est du textile synthétique et de la gomme en-dessous.

  3. Salut Benjamin,
    Merci pour la diffusion d’info sur ce sujet qui me tient à cœur!
    Je suis une minimaliste convaincue. Je cours qu’avec des chaussures minimalistes et pieds nus. C’est grâce à cette manière de courir plus naturellement que je n’ai plus mal au dos. Je pense cependant qu’il faut aller très progressivement, il faut donner du temps au corps de s’adapter. Normalement c’est une minute en plus par entraînement en minimalistes/pieds nus.

    1. Bonjour, merci pour ce retour. Oui, j’ai bien insisté sur la progressivité. Certains conseillent aussi d’augmenter la distance totale de 10% maximum chaque semaine. Il faut surtout s’arrêter avant d’avoir de grosses crampes aux mollets (ce qui a été mon cas à ma toute première sortie il y a quelques mois 😉 )

  4. Très bonne vidéo Benjamin, comme d’habitude je pourrais dire.

    Pendant longtemps, la mode fut aux amortissements dans les chaussures de sport avec notamment les fameuses multi-générationnelles Nike Air. Pour conséquence, amortissement et épaisseur de chaussure est à ce jour synonyme de qualité concernant le dos et les articulations pour la plupart des gens. Mais c’est une pensée erronée.

    L’utilisation de chaussures minimalistes est une très bonne solution pour retrouver une foulée naturelle et se reconnecter à la terre et à son énergie.
    Il faut toutefois faire preuve d’humilité et y aller progressivement.
    Je conseille la corde à sauter pour ma part comme échauffement optimal et je te rejoins sur l’utilisation d’une balle de tennis pour un auto-massage en post-séance pour soulager la voute plantaire.

  5. Je ne connaissais pas mais ça a l’air de donner un profond sentiment de « liberté ». Après tout c’est vrai, pendant des milliers d’années, nos ancêtres n’ont pas utilisé d’accessoires et se portaient très bien.

    Merci pour cette découverte. A tester !

  6. J’ai essayé ce type de chaussures, ce n’est pas un de la marque Vibram mais équivalent, peut être 20 Euros moins cher.
    J’ai arrêté de m’en servir parce qu’une couture s’est défaite et comme c’est une matière en tissu élastique c’est irréparable.

    Je les ai essayé après avoir eu une périostite tibiale (qui venait principalement que j’habitais en haut d’une piste cyclable assez pentue en descente que j’attaquais sans doute beaucoup trop violemment). Honnêtement je ne me souviens plus si ces chaussures ont été bénéfiques pour cette pathologie.

    Néanmoins sur le principe, j’ai aimé ces chaussures.
    Par contre, quelques écueils:

    – pour faire que du bitune, personnellement elle ne me conviendront pas. J’entends bien le discours sur l’intelligence de notre pied, mais à la longue ça tape quand un peu. J’ai encore le souvenir du bruit que faisait ces chaussures quand je courrais sur du bitune, contrairement à ce que l’on peut penser (comme on a presque pas de semelle on a l’impression de se déplacer dans des pas de velours) les pas s’entendent: ca fait clack clack à chaque pas.
    – Quand il pleut : c’est pas la peine de sortir avec
    – En hiver, pareil, sortir sans chaussettes, avec la fine couche qui transmet directement la fraîcheur du sol, ce n’est pas possible.
    – Dans des chemins herbeux, là encore on n’a pas de chaussettes et la protection de la cheville est très courte, on peut se faire piquer par des insectes ou par des herbes. De même, des petits cailloux peuvent venir se glisser dans la chaussure

    C’est pourquoi, pour ma pratique (là je suis urbain, mais à la base campagnard avec quand je les avait un mix des deux), ce type de chaussures ne peut être que complémentaire à une paire conventionnelle.

    Par contre, je les recommande fortement à ceux et celles qui se tordent facilement les chevilles. Là vous êtes au raz du sol, donc pas de risque de se tordre de la cheville.

    Et là encore, je rejoins Benjamin sur ce point important, plus que s’habituer à la nouvelle sensation de courir pieds nus, c’est d’habituer ses jambes (et les nouveaux muscles sollicités) à prendre le pli. Donc, il faut y aller progressivement.

  7. Bonjour Benjamin,

    Merci pour cette vidéo fort instructive.
    Je marche assez bien…mais ne cours pas beaucoup.
    Habitant en ville et vu le nombre de crottes de chien dans les espaces « vert », j’évite de me promener pieds-nus.
    Est-ce que ce genre de chaussures a des bienfaits aussi pour la marche « normale » ou n’est d’aucune utilité dans ce cas ?
    Merci et bien cordialement,
    Pascale

  8. Barefoot runing? Okay, peut-être est-ce mieux que d’utiliser des chaussures conventionnelles, pour la course à pieds.

    En attendant il me semble que cela ne peut s’appliquer au reste des sport. Par exemple en Volley-ball ou en Badminton il est nécessaire d’avoir un minimum d’amorti sur ses chaussures. Dans un sport où les changement de directions sont omniprésents, et où l’on ne cesse de sauter, je ne pense pas que l’on puisse se contenter d’être « presque pieds nus ». Les traumatismes peuvent très vites survenir quand on a pas les chaussures adaptées.

    Ce n’est pas le thème de cette vidéo, mais cette approche reste t-elle confinée à la seule course à pied?

    1. Non, beaucoup de gens les utilisent pour faire du fitness en salle, ce qui est même plus simple que pour de la course car il n’y a pas besoin d’amorti de toute manière. Par contre ça fait longtemps que je n’ai pas fait de volley, je ne saurais pas dire si la technique peut être adaptée. A tester.

  9. Merci pour l’info !! J’ai découvert la course à pied il y a 2 ans et je pratiquais régulièrement 3 à 4 x par semaine environ 50 minutes sur des terrains très accidentés et je me suis déjà blessée plusieurs x notamment aux chevilles et au genou malgré l’utilisation de chaussures high-tech…
    Suite à une fracture de la cheville, je suis actuellement en convalescence mais il me tarde de tester ces chaussures… sur des terrains plus souples…. !!!

  10. Bonjour,

    merci pour la vidéo. Je porte des semelles orthopédiques pour courir afin de compenser un léger déséquilibre au niveau du bassin. Puis-je me mettre au barefoot running ou cela est-il trop risqué ?

    merci

    1. Une question trop personnalisée pour y répondre comme cela, il faut voir avec votre podologue. Mais ce que je peux vous dire, c’est que de nombreuses personnes portant des semelles ortho, moi le premier, se sont mis à ce type de course sans problème. Mais comme dit dans la vidéo, c’est d’abord une question de technique de course, il faudrait que vous analysiez la vôtre.

  11. Bonjour Benjamin,
    Je suis tombé sur votre vidéo avant d’aller faire mon jogging et du coup j’ai testé de courir pieds nus sur quelques centaines mètres. Voilà mes premières impressions :
    1 – ne pas faire ça sur un chemin caillouteux, ça fait mal et ça demande beaucoup d’attention pour éviter les petits cailloux
    2 – Une très agréable sensation, j’ai cru être sur des ressorts, un amortie bien meilleur que n’importe quelle semelles.
    3 – ce n’est pas évident la première fois, j’ai eu tendance à utiliser ma jambe d’appel pour sauter plus que pour courir naturellement.

    J’ai eu une très bonne sensation et j’ai bien envie de ré-essayer, par contre j’ai quelques questions :

    J’ai 40 ans, ce n’est pas un peu tard pour changer sa façon de courir ?
    Est-ce que la semelle de ces chaussures, protège suffisamment pour courir sur un chemin caillouteux ?
    Lorsque l’on veut ce type de chaussure, quelles sont les détails vraiment importants ? y’a t-il des chaussures pronateur ou supinateur ?
    Merci beaucoup pour vos réponses.
    -Dominique

    1. Il n’est jamais trop tard pour prendre de bonnes habitudes 😉
      Pour la protection, oui pas de problème, il faut juste prendre le bon modèle. Il y en a par exemple adapté au trail. Par définition il n’y a pas de chaussures pronateur ou supinateur. Le mieux est de trouver une boutique où ils en vendent et où vous pourrez les essayer. Il faut regarder la liste des revendeurs sur les sites des marques.

  12. Merci pour la vidéo Benjamin.
    Je sais pas si c’est super bon de changer de types de chaussures d’une séance à l’autre (VMA/endurance). Je pense que ça peut être une source de tendinite surtout au niveau du tendon d’achille. Vu que tu changes de foulée et qu’une fois tu attaques par la pointe du pied et une autre fois par le talon.
    Est-il possible de mettre des semelles orthopédique dans les runnings type barefoot ?
    Sinon pour ceux qui veulent des chaussures standards et qui souhaitent attaquer leur foulée avec la pointe du pied, il y a la marque de chaussures Newton qui est spécialisée là dedans.

    1. Si jamais quelqu’un voulait avoir les 2 types de chaussures dans ses entraînements, il faut de toute manière que la technique évolue avec les chaussures à amorti pour tout de même atterrir sur le milieu du pied. Et ça me paraît compliqué de mettre des semelles orthopédiques dans ces chaussures car il n’y a pas la place, elles sont trop fines et il y a la séparation des doigts de pied.

    1. Non au contraire, il y a de très nombreuses personnes qui courent en barefoot et qui portent/portaient des semelles ortho, moi le premier, sans aucun problème 😉 A part pour une minorité ayant de gros problèmes, les semelles viennent corriger avant tout des erreurs de posture, de technique de course et surtout de problèmes de chaussures et du fait de porter des talons ou d’avoir les pieds compressés toute la journée…
      Mais la principale contre-indication de courir avec ce type de chaussures est surtout pour les gens en fort surpoids, cela peut être trop impactant sur leurs articulations. Il vaut mieux dans l’attente de la perte de poids utiliser des chaussures à amorti.

  13. N’ayant jamais eu de chaussures de sport sophistiquées, j’ai pris l’habitude (enfin c’est un bien grand mot) de courir sur le bol du pied. Et j’ai plutôt eu de la chance vu les ravages de la course à pied sur les articulations.
    Cette nouvelle forme de course à pied à l’ancienne (!), participe à l’adoption de meilleures postures pour la colonne.
    L’idéal serait bien de courir sur une plage au bord de l’eau, mais du coté de Joinville, je cherche encore la plage…

  14. Bonjour,

    Merci Benjamin pour tes vidéos. Je t’ai découvert grâce à Olivier Leroux et en suis ravie.

    Je suis citadine et courir sur le bitume avec des chaussures minimalistes pendant 1/2 h me fait un peu peur pour les chocs au niveau du dos. A part le fait que le bitume est lisse, je ne suis pas sûre d’avoir bien compris tes explications sur ce sujet.

    En athlétisme, les chaussures sont très fines voire inexistantes chez certains Kenyans. Néanmoins, posent-ils le pied sur le bol ? Oui, pour les sprints mais pour les courses de fond tels que les marathons ? …
    Merci Benjamin et très belle journée à toi. Karine

  15. Bonjour,

    Encore une excellent vidéo. Adepte moi même du barefoot running, je tiens à préciser que la course sur béton ou sol dur prend un long temps d’adaptation et nécessite une foulée quasi parfaite.

    Par ailleurs point non négligeable: les ampoules sont beaucoup moins fréquentes en raison de frottement limité (surtout si on porte des chaussettes five fingers).

    Pour les anglophones, le New York Times avait publié ce papier au moment du Marathon de New York: http://well.blogs.nytimes.com/2011/11/02/the-one-best-way-to-run/

    Stéphane

  16. Bonjour,
    Quand j’étais gamin, en Afrique centrale, je marchais souvent pieds nus, même si mes parents me mettaient en garde contre les serpents, scorpions et autres bestioles mordantes. Cela m’a valu de m’ouvrir la plante des pieds avec un tesson de verre !! ca ne fait pas du bien !!
    En Belgique, je ne marche quasi jamais pieds nus à l’extérieur. Entre autres à cause des crottes de chiens sur nos trottoirs ! Et puis, j’aime bien marcher en forêt de Soignes, près de chez moi, et là je porte toujours des bottines de marche.
    Chacun ses goûts.
    A bientôt
    Jacques (Bruxelles)

  17. cette vidéo est une révélation pour moi…car je fais de la course à pied depuis de nombreuses années…j’ai 58 ans le 13 avril et je cours tous les jours presque 3 kms 500 avec des côtes…est-ce que je peux courir alors avec de simples baskets? personnellement je n’ai aucun problème de genou ni de rien depuis que je cours même avec des chaussures renforcées au talon

    bonne journée et merci pour cette vidéo

    marie-francoise de Nayville

    1. Comme évoqué, c’est avant tout une question de technique, donc essayez d’observer si vous atterrissez sur les talons, et testez sur quelques centaines de mètres le fait de courir pieds nus pour voir vos sensations avant d’investir éventuellement dans une nouvelle paire.

  18. Bonjour,

    D’abord un grand merci.
    J’apprécie tes reportages, ils ont ouvert les yeux de pas mal d’amis.

    J’ai expérimenté depuis peu les vibrams, et là franchement je redécouvre le sport et le plaisir de courir.

    Sans remonter trop loin, j’ai eu 2 thermocoagulation lombaire bilatérale du à des sciatiques à répétition, espacé de fauteuil roulant tout ça en 2 ans, quand j’en avais 25. J’avais ensuite repris le sport mais il m’était très difficile de retrouver mon dos et mes genoux impeccable après une séance.

    Et en 2009 ils se sont aperçus que j’avais des soucis plus grave avec un pectus excavatum, du coup j’ai porter une barre thoracique pendant 3 ans on viens juste de me l’enlever.

    Donc maintenant j’ai 31 ans, et je peux dire à tous ceux qui se plaignent d’avoir des problèmes de dos( lombalgie, sciatalgie etc..) ou de genoux douloureux comme moi avant, ou de problème de cheville qui se tord que enfin avec ces chaussures, fallait y penser on revit.

    Je ne vends rien je souhaite juste vous dire que j’ai traversé beaucoup d’épreuve et là ce n’est que le sommet, mais j’ai toujours remonter la pente grâce au sport. J’ai réappris à courir mon pas est plus fluides, au début courbatures, mais ensuite ce n’est que du bonheur, allez-y foncez!! faites vous votre avis.

    Et régalez-vous le sport c’est la vie!!

  19. Attention, certaines personnes peuvent avoir des améliorations au niveau des douleurs de dos, mais d’autres peuvent avoir une apparition de mal de dos.

    Le corps doit s’adapter à ne plus avoir de chaussure (ou très fine) et cela peut créer des déséquilibre qui entraîne des maux de dos. Ne pas hésiter un consulter un chiropracteur si besoin.

    Dernier article de chiropratique-brie.fr : http://www.chiropratique-brie.fr/chiropracteurs-aux-jeux-olympiques-jo-londres.php

  20. bonjour, je reside au quebec ou il y a plusieurs marques de chaussures minimalistes, dont merrel. elles nont pas ¬les doigts ecartes, quelle différence, est ce important.je cours depuis deux ans trois fois par semaine au moins 40mn, cette approche me plait beaucoup car prone le cote naturel, mais javoue que japprehende dinvestir et de ne pas arriver a madapter. ….merci si vous pouvez me donner vos trucs

    1. Bonjour, Merrel est une très bonne marque aussi, et plus facile à appréhender (sans la distinction des doigts). Avant même de changer de chaussures, vous pouvez aussi travailler sur votre technique, avec par exemple la méthode POSE.

  21. bonjour
    vous qui etiez ou qui etes porteur de semelles,est ce que vous continuez a porter vos semelles pour la pratique de barefoot ou est ce que vous vous en passez maintenant?
    cordialement

    1. Bonjour Yann,
      Par définition il est impossible de porter des semelles dans des Vibram Five Fingers car il y a la distinction des doigts de pied. Le reste du temps, j’essaie de les porter de moins en moins, mes problèmes de genoux ayant disparus.

  22. bonsoir,
    J’utilise des vibram (five finger) depuis plusieurs années, en ville pour tout les jours, au sport pendant mes cours de fitness,danse sportives, plusieurs heures par semaine 5 à 6 heures .J’ai 49 ans et une très bonne forme 1m80, 83kg
    Comme indiqué plus haut il existe différent modèle (Attention au copie voir les sites officiels sur le Net)les basic, plus pour la ballade, vacances et d’autres modèles avec des semelles avec plus d’accroche et une tenu au pied supérieur (les prix diffère bien sur) aucun problème d’usure, elle passe en machine plusieurs fois par semaine, le look j’adore il faut assumer « regard des curieux permanent » sinon le sentiment,
    sensations positives: liberté, nature, légèreté, originalité, pas de douleurs particulière etc..
    sensations négatives: quand il pleut j’évite vraiment ça mouille.
    Curieux ne pas s’abstenir
    Bonne soirée
    Bominike

  23. j’utilise les fives fingers depuis 2 mois et j’ensuis ravis,je ne pourrais plus mettre des chaussures de sports classique la sensation du sol plus la légeretée des fives fingers m’a renoué avec le plaisir et la course a pied votre vidéo me rassure.Seul bémole aux jo de Londres j’ai pas eu l’impression de voir beaucoup de marrathoniens avec???
    bonne soirée et bonne continuation

  24. Bonjour!
    Benjamin,
    Peut-on réellement courir sans se bousiller le dos, les articulations, les genoux? Je suis « hyper pronatrice » avec des genoux en valgus, et des talons et voûte plantaire trop élastiques selon mon podologue(risque d’affaissement à long terme). J’ai eu de la kiné pour mes problèmes de genoux valgus et de dos étant enfant.
    J’ai donc très peur de me mettre aux minimalistes pour ces raisons… Qu’en pensez vous?
    merci!

    1. Bonjour Axelle,
      Je ne peux pas répondre sur votre situation spécifique à 100%, mais ce que je peux vous dire, c’est que souvent les douleurs viennent avant tout d’un mauvaise technique de course. Les problèmes de dos et de genoux vont venir plus facilement des chocs d’une foulée sur les talons. De plus, les cas d’hyper-pronation ne viennent pas toujours d’un problème de voûte plantaire.
      Ce que je peux vous conseiller, c’est d’une part d’essayer déjà de changer de technique de course pour essayer d’atterrir plus sur le milieu/avant du pied, et pourquoi pas tenter de changer de chaussures en prenant des chaussures de transition d’abord, c’est-à-dire avec un drop (différence entre l’avant de la chaussure et le talon) inférieur à 10mm, et de voir comment vous vous sentez. Le maître mot reste la progressivité.

  25. Bonjour,
    je me doutais bien que si les chaussures rigides et étroites et les talons étaient bons pour nous, l’évolution nous les aurait fournis !
    Comme confirmation, j’ai appris il y a peu l’existence d’une pompe veineuse plantaire, appelée semelle de Lejars. Comme l’ostéoporose est liée à la consommation de produits laitiers, les varices seraient-elles liées au port quasi permanent de chaussures à semelles confortables, donc épaisses et rigides ?

    1. Bonjour Dinah,
      Non, on ne peut pas dire ça. Les varices sont dues à de nombreux facteurs : l’hérédité, le surpoids, la station debout ou assise prolongée, le manque d’activité physique… Après, des chaussures qui permettent un bon déroulement du pied ne peuvent pas faire de mal.

  26. Bonjour Benjamin,

    Me suis mise à la course minimaliste et je me retrouve avec de sacrées courbatures au niveau des mollets comme vous nous en aviez prévenu… comment gérer ces courbatures? Peut on reprendre la course par dessus ces courbatures?
    Et dernière question peut on remplacer les baskets à 5 doigts par des ballerines toutes plates?

    Merci!

    1. Bonjour,
      Ah oui, classique, vous avez un peu trop forcé. Il vaut mieux ne pas courir pendant quelques jours le temps que ça passe. Pour accélérer, massez-vous vigoureusement les mollets avec de l’huile d’arnica tous les soirs. Pour les ballerines, non, d’une part il y a encore moins de protection qu’avec des Five Fingres, et d’autre part la « toe box », la partie avant de la chaussure qui contient les doigts, est trop serrée pour avoir une bonne accroche. Si jamais vous n’avez pas encore investi dans des chaussures, il y a en fait des modèles intermédiaires, avec un talon très léger (drop < 6 mm), qui permettent de faire la transition plus facilement. Par exemple les Saucony Kinvara 3 sont très bien.

  27. Bonjour, j’aime déjà beaucoup marcher pied nu mais courir pied nu m’effraie un peu. Ne faut-il pas privilégier des endroits comme la plage, ou bien où il y a de l’herbe. Car courir en forêt ou sur le bitume n’est pas dangereux (se couper, se blesser). J’ai peut être des questions qui paraissent stupides, me direz vous. N’est-ce pas seulement comme souvent un effet de mode, mais vraiment un bien être ? Merci à vous.

  28. Bonjour Benjamin,
    encore une fois une vidéo très intéressante.
    Avant, je n’étais pas très enclin à faire de la course (j’suis plutôt vélo ^^), car tous ceux qui m’ont témoigné leur expérience m’ont révélé une difficulté, notamment à propos des douleurs et des blessures récurrentes.
    Maintenant, je comprends pourquoi !

    Pour ma part, je pratique le barefooting de temps en temps, quand il fait beau de préférence hé hé. J’ai découvert ce concept en Nouvelle-Zélande et en Australie, où c’est assez répandu. Et je dois dire que c’est très rafraîchissant. On doit aérer les pieds, c’est très important je pense! Pour qu’ils respirent, pour les odeurs, et même pour les blessures !
    J’ai une petite égratignure sur le gros orteil, un semblant d’ampoule crevée. La dernière fois, je suis sorti une paire d’heures au soleil « barefoot » ; la petite blessure, qui n’avait aucune chance sous une chaussette, s’est résorbée de moitié et a même commencé à cicatriser !

    En tout cas, merci Benjamin. Continue à nous informer au sens littéral, c’est-à-dire à nous dire la vérité 😉

  29. Bonjour,
    super article, j’ai également franchis le pas il y a quelques mois, et j’ai repris le goût à courir tout simplement !! Je suis passé aux VFF BIKILA LS pour la route et VFF SPYRIDON LS pour la forêt, plus une paire de MERREL TRIAL GLOVE pour complèter la collection 🙂 Je cours régulièrement 10/12 kms sur route et 15 en forêt.
    Le maître mot est « progressivité » et ne pas hésiter à laisser un peu de temps au corps pour s’habituer à ce changement !!
    Si les quelques courbatures des mollets du début ne vous freinent pas, le plaisir de courir sera au rdv !!
    bonne journée

  30. bonjour benjamin !

    vous évoquez ce que je savait déjà depuis longtemps, mais j’avait peur de passer pour un fou !
    mais grace à vous je suis passé au minimaliste à 100% voir pied nue et pour les contestataires je les invite à voir votre video !!!

  31. Bonjour, moi je dois porter des orthèses plantaires en tout temps, parce que j’ai des problèmes de nerf sciatique. Est-ce que vous pensez que je peux porter ce type de chaussure.

    Merci!!

  32. Bonjour Benjamin,

    Existe-t-il une chaussure minimaliste composée d’une matière qui nous connecte à la terre ?

    Au passage je vous informe que je continue à proposer votre programme en ligne qui permet, par une alimentation saine et équilibrée, de contribuer à une meilleure santé bucco-dentaire.

    Je souligne que nous l’avons fait spontanément sans arrière-pensée, sans but publicitaire, juste pour vous soutenir.

    Bonne continuation,
    Sylvain

  33. Bravo pour toutes ces vidéos qui nous font réaliser certaines choses.

    Concernant celle ci je suis entièrement d’accord avec ce principe de courir pieds nus et il y à 10 ans de cela avec des amis nous avions un relais 4x100m à réaliser et nous avions déjà à cette période là essayer de faire tous la course pieds nus.
    Les autres participants nous regardaient comme des gens bizarres !

    Résultat : Et bien nous avons gagné et même battu le record inter lycée.

  34. Je ne connaissais pas mais le concept me plait.
    Je vais me renseigner!
    En tout cas, c’est sur que l’on n’est pas fait pour courir avec des chaussures running.
    Personnellement j’aime courir pied nu au bord de l’eau. Sensations bien meilleures que sur route!

  35. Salut Benjamin, j’ai les pieds valgus et porte des semelles orthopédique pour corriger cela, ne pense tu pas que courir pieds nu ou en chaussure minimaliste accentue cette déformation ?

    1. Bonjour,
      Je suis dans le même cas. Genoux en X, pieds en hyper pronation…
      Je cours en minimalistes VFF depuis plusieurs mois maintenant.
      Cela n’accentue pas à priori mon problème puisque le corps « compense » naturellement en musclant les parties du pied pour les rendre plus « performantes ». Au contraire, courrir avec, c’est vraiment plus agréable. Quelques douleurs articulaires aux chevilles, mais j’en avait déjà en courant avec des chaussures ayant de l’amorti.
      A partir du moment où la transition est très progressive, je pense qu’il n’y a pas de soucis musculo-squelettiques.

  36. Question bête mais : Et marcher en chaussures minimalistes, par rapport à des chaussures standard, un intérêt ou pas ? Pour ceux qui ne courent pas mais font des ballades de 15/30 minutes en journée.

        1. Effectivement, ici, je suis en minimalistes presque tout le temps, et pieds nus à la maison! Je n’attrape pas plus froid que d’autres ^^
          ça m’a permis de rééquilibrer ma posture, faire travailler des muscles pour la posture et du dos et dus coup c’est assez sympa je dois dire! Quand je met des chaussures plus rigides et amorties, je ne suis plus à l’aise. Ca fait un an maintenant que j’ai changé mes habitudes.
          Après chaque personne est différente et peut ne pas ressentir ces bienfaits, mais ça peut valoir le coup d’essayer!

  37. Intéressant mais il ne faut pas trop idéaliser… Courir avec l’avant du pied nécessite une longue période d’adaptation et ce n’est pas simple seul. Et même après celle-ci les sorties ne dépassent pas souvent la demie heure, même pour les plus aguerries ! C’est vraiment exigeant !

    D’ailleurs on voit bien qu’ aujourd’hui il n’y a plus de coureurs pieds nus lors des épreuves olympiques et/ou mondiales et que nombreux champions conservent une foulée du talon. Veulent-ils minimiser leurs performances ? Ce serait bien étrange…

    1. Je précise également que tous ceux ou celles qui portent des semelles pour cause d’une jambe plus courte que l’autre par ex, le barefoot n’y changera rien, le déséquilibre de quelques cm ne disparaîtra pas par magie…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *